Historique

Le Choeur du Centenaire canadien a vu le jour en 1966 lorsque, à l’invitation de la Commission du Centenaire canadien, feu Nicholas Goldschmidt a rassemblé des membres de chorales de la région d’Ottawa pour contribuer aux célébrations du Centenaire de la Confédération canadienne. Le premier engagement de la nouvelle chorale constituée de 200 voix était de chanter Ô Canada sur la Colline du Parlement, à minuit, le 31 décembre 1966 et à la même date l’année suivante, bouclant ainsi les célébrations musicales du Centenaire dans la capitale. Par la suite, le Choeur a donné quelques concerts au magnifique Capitol Theatre à Ottawa, sous la direction de M. Goldschmidt. À ses débuts, son accompagnateur était feu Godfrey Hewitt, célèbre organiste, chef de choeur, compositeur et enseignant. Le Choeur du Centenaire canadien s’est produit lors de l’ouverture officielle du Centre national des Arts en 1969. En 1970, il y est revenu pour donner la première canadienne du Christ au mont des Oliviers, le seul oratorio de Beethoven, l’un des concerts, parmi plusieurs, qui seront diffusés sur les ondes de CBC Radio.

Le Choeur du Centenaire canadien s’est fait un nom pour la variété de ses talents et sa grande aptitude à interpréter un vaste répertoire allant des chefs-d’oeuvre classiques, composés par Bach, Haendel, Fauré et Britten, aux chansons populaires et folkloriques ainsi qu’aux chants de Noël traditionnels. Le Choeur ne recule pas non plus devant le défi que présentent les oeuvres de compositeurs canadiens contemporains tels Srul Irving Glick et Derek Holman. Au cours des dernières saisons, il a interprété des oeuvres de compositeurs de la région : il a notamment commandé puis créé en concert des compositions de Patrick Cardy, de Peter Churchill et de Michael Bussière de même que Earth Song de Jan Järvlepp. Il a aussi commandé des oeuvres de Patrick Wedd et de Pamela Houston.

Choix de concerts des plus mémorables :

Le Choeur du Centenaire canadien propose au public des concerts aussi divertissants que variés, puisant dans l’ensemble du répertoire de musique chorale, tant les chefs-d’oeuvre classiques très appréciés que les partitions de nouveaux compositeurs, en particulier, les compositeurs canadiens, tout en offrant une tribune de choix aux musiciens et aux solistes de la région.